Réserver son canal sur IRC

Hoy hoy,

Comme on a du le faire pour notre canal, je me suis dis que ça serait intéressant de le partager, tout simplement.

Commençons par une explication sur ce qu’est IRC, au cas où vous ne sauriez pas encore. Plutôt que de réécrire une énième définition d’IRC, j’ai piqué celle de Wikipédia.

Internet Relay Chat ou IRC, (en français, « discussion relayée par Internet »), est un protocole de communication textuelle sur Internet. Il sert à la communication instantanée principalement sous la forme de discussions en groupe par l’intermédiaire des canaux de discussion, mais peut aussi être utilisé pour de la communication de un à un. Il peut par ailleurs être utilisé pour faire du transfert de fichier.

Je vous invite à consulter cet article si les aspects techniques vous intéressent, il y a aussi quelques détails sur les commandes etc.

Pour utiliser IRC, vous devez utiliser un client. Certains réseaux IRC (la plupart en fait) sont accessibles depuis un webchat. Par exemple pour le réseau Freenode, l’adresse est http://webchat.freenode.net/.

Le client le plus connu pour Windows est mIRC, pour Mac OSX je conseille vivement X-Chat-Aqua et enfin on me dit qu’Empathy fonctionne plutôt bien sur Linux.

Revenons à nos moutons, ou plutôt à notre canal IRC. Nous nous sommes installés sur irc.freenode.net et avons choisi le canal #geexxx.

Comment réserver votre propre canal IRC ? C’est très simple, il suffit de suivre le guide et de taper quelques commandes !

Tip : les commandes sont à taper telles quelles dans le canal ou n’importe quel espace de communication avec le serveur. Les parties variables des commandes sont indiquées grâce aux chevrons <comme ça>.

Etape 1 : choisir un serveur

Il existe de nombreux serveurs IRC. Parmi les plus connus on citera Quakenet, Freenode, IRCNet, …

Chaque serveur possède ses propres caractéristiques. Par exemple, les canaux parlant de jeux-vidéo et de sport électronique seront sur Quakenet. Dans notre cas, Freenode se présente comme un « Peer-Directed Projects Center« . J’ai trouvé que c’était exactement ce qu’était Geexxx : un projet dirigé par un groupe :)

Etape 2 : créer un compte

Avant de pouvoir faire quoi que ce soit, il faut créer un compte et se connecter. Rien de plus simple :

/msg nickserv register <password> <email>

Suivez les instructions pour terminer votre inscription. Vous êtes maintenant connecté.

Notez que pour éviter que votre adresse email soit publique, vous pouvez utiliser cette commande :

/msg nickserv set hidemail on

Il faut se reconnecter à chaque session avec la commande suivante. Notez que vous pouvez automatiser tout ça via le client.

Tip : évitez de mettre des caractères spéciaux dans votre mot de passe, ça peut merder (© Vaz_ar)

/msg nickserv identify <nickname> <password>

Si le serveur vous répond « nick <nickname> already registered » cela signifie qu’un vil palfrenier a déjà enregistré ce pseudo. Changez grâce à :

/nick <pseudo>

Et recommencez !

Etape 3 : réserver un canal

Pour cela, vous devez être connecté à un compte vérifié. Ensuite la démarche est très simple :

/msg chanserv register #<channel name>

Etape 3 : administrer un canal

Freenode énonce des recommandations. Nous ne sommes pas obligés de toutes les suivre, mais j’ai appliqué certaines d’entre elles par exemple il n’y a aucun OP sur le canal qui est gardé par « ChanServ » (nous pouvons cependant reprendre le contrôle dessus à tout moment !). Je vous laisse lire le pourquoi du comment dans le document « Freenode Policy« .

Concernant l’administration à proprement parler, il suffit d’utiliser la commande :

/msg chanserv op #<channel name> <pseudo>

Vous êtes maintenant « OP » du serveur, pour Operator ce qui équivaut à Dieu sur un canal IRC. Vous trouverez tout seul les commandes pour « ban » (renvoi et interdiction d’accès au canal) et pour « kick » (simple renvoi du canal) 😉

Vous pourrez aussi changer le « topic » du canal, etc. Je vous laisse jouer avec ça pour essayer de comprendre comment ça marche, c’est un peu compliqué et surtout vraiment pas essentiel à notre niveau.

 

Quelques commandes utiles

/me quelque chose

Et plus largement sur cette liste des commandes IRC (certaines ne fonctionnent pas comme le génialissime /slap).

 

Aller plus loin

IRC est puissant, très puissant, voici un exemple des trucs qui font que c’est juste trop bon. La commande /slap ne marche pas. Pas de soucis, on va la créer. Cherchez l’éditeur de script / alias dans votre client et ajoutez la ligne suivante :

/slap /me slaps $$1 around a bit with a hareng

Et voilà, vous pouvez utiliser cette commande inutile donc indispensable :)

/slap <pseudo>

L’autre truc bien, ce sont les « Highlights » qui permettent de vous notifier (changement de couleur, lecture d’un son) lorsque certaines occurrences apparaissent lors d’un tchat. C’est surtout intéressant lorsqu’IRC est ouvert mais que vous faites autre chose, ça permet aux personnes souhaitant vous parler de vous biper 😉

Enfin, petite astuce. La plupart des clients (en tout cas ceux que je vous ai proposés au début de l’article) permettent l’auto-complétion des pseudos lorsque vous tapez un message, tapez la ou les premières lettres du pseudo que vous voulez écrire puis tapez sur la touche « tab » et hop, magie, le pseudo va s’auto-compléter tout seul :)

 

Grâce à ces quelques bases vous devriez être en mesure de vous approprier un petit coin de paradis sur un réseau IRC :-)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

You may use these HTML tags and attributes: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>