IE6 No more – Une bannière simulant une mise à jour d’IE

Un petit mot aujourd’hui pour parler de l’ami des développeurs et designers web : Internet Explorer. Vous n’êtes pas sans savoir que par son comportement souvent catastrophique, IE est une véritable plaie. En général, quand on développe un site web, on fait le site comme il faut, avec les technos qu’il faut, et une fois qu’il est fini, on passe une semaine à regarder tout ce qui ne marche pas avec IE et on met des hacks un peu partout pour avoir des rendus corrects.

Mais le web avance, et s’il était indispensable il y a encore quelques années de supporter IE6, ce temps est de plus en plus en révolu. Personnellement, selon les exigences des clients, je supporte IE8 (IE9 n’étant pas disponible sous XP), mais jamais en dessous. Pas de temps à perdre avec ces vieux navigateurs. Et lors des projets HTML5 / CSS3, tant pis pour le 8. Car l’avenir est là. Il faut aller de l’avant.

Seulement, les visiteurs ne comprennent pas lorsqu’ils arrivent sur un site web qui ne fonctionnent pas, et dans la majorité des cas, râlent contre le développeur, sans savoir qu’ils sont eux même à l’origine du problème. La solution : les en avertir. Plusieurs sites se sont lancés dans la promotion de bannière / ruban à mettre sur son site web pour inviter les visiteurs à télécharger un navigateur récent, comme ie6 no more.

Bandeau disponible sur le site « IE6 no more »

Personnellement, je trouve ce bandeau trop intrusif. Le visiteur se demande un peu « de quoi je me mêle ». Il n’est de plus pas à jour. J’ai donc pensé à une imitation du bandeau utilisé par Internet Explorer pour afficher des messages à l’utilisateur. On va tromper le visiteur pour lui faire croire que c’est le navigateur lui même qui lui dit qu’il n’est pas à jour. Le visiteur sera ainsi plus à même de faire la mise à jour, d’autant plus qu’il n’y a pas de choix à faire, seulement un « mettre à jour ». Bon, d’accord, tromper le visiteur, c’est mal, mais bon, là, c’est pour son bien.

Voici donc la bannière que j’ai créé :

Bannière pour mettre à jour IE
Bannière pour mettre à jour IE en se faisant passer pour le navigateur

Et le code qui va avec :

<!-- Code par Flaburgan http://geexxx.fr sous licence CC-BY-NC-SA-->
<!--[if lt IE 9]>
<div style='position: absolute; top: 0px; left: 0px;
		width: 100%; padding: 2px 12px;
		background: #ffffe5; border-bottom: solid #6f6f63 1px;
		color: black; font: small "Sans Serif";'>
	<img src="http://geexxx.fr/wp-content/uploads/2012/03/warning.png" alt="warning" style="float: left; margin: 0px 5px 0px 0px; border: 0px;" />
	<a href='#' onclick='javascript:this.parentNode.style.display="none"; return false;' style="float:right;" >
		<img src="http://geexxx.fr/wp-content/uploads/2012/03/cross.png" alt="close" style="margin: 0px 20px 0px 0px; border: 0px;" />
	</a>
	Attention ! Votre version d'Internet Explorer est p&eacute;rim&eacute;e. Cliquez <a href="https://www.mozilla.org/fr/firefox/new/" style="color:black">ici</a> pour mettre &agrave; jour votre navigateur.
</div>
<![endif]-->

Les images (le warning et la croix pour fermer) peuvent être téléchargées ci-dessous si vous ne voulez pas faire un lien vers ce site :
warning cross

Vous pouvez bien sûr changer le texte du bandeau s’il ne vous convient pas, et le traduire si vos visiteurs parlent globalement une autre langue.

Et maintenant, le dernier mot qui va forcément partir en troll : le lien pour mettre à jour permet de télécharger Firefox. Avant que tout le monde ne hurle, quelques explications : Le but ici n’est pas simplement de se débarrasser d’IE6 mais bien d’avoir un navigateur récent qui permet donc d’avoir un support du HTML5 et CSS3. Microsoft a fait de nombreux efforts en ce sens avec IE9 et je les en félicite. Le problème, c’est qu’IE9 n’est disponible qu’à partir de Vista. Hors la majorité des personnes dont le navigateur n’est pas à jour sont sous XP. Il n’est donc pas possible que le lien de la bannière permette la mise à jour vers IE9, il fallait donc un autre navigateur que celui de Microsoft (encore une fois, je le répète, j’aurais mis IE9 avec plaisir s’il avait été disponible sous XP). IE écarté, le choix de Firefox est tout naturel, c’est le seul navigateur qui n’est pas possédé par une entreprise. De plus, il ne nécessite pas d’être administrateur de la machine pour être installé.

Je répète que ce bout de code est complètement libre, vous pouvez donc le modifier et linker vers la page de téléchargement d’IE8 si vous le souhaitez (je vous conseille alors de modifier le if lt IE9 (lt signifiant less than) pour mettre 8 à la place).

Allez, mettez ça sur tous vos sites web, qu’on puisse enfin profiter des jolies technologies aujourd’hui disponibles sans se prendre la tête pour des ancêtres !

Apple remplace Google Map par OpenStreetMap

OpenStreetMap

OpenStreetMap, la carte coopérative libre

iPhoto est un logiciel de gestion d’images de la suite iLife produit par Apple. La société a annoncé le remplacement de Google Map par OpenStreetMap pour les cartes utilisées par ce logiciel.

Les responsables d’OpenStreetMap s’en félicitent, puisque cela prouve que le projet, né en 2004, a maintenant atteint un niveau de maturité suffisant pour intéresser jusqu’aux plus grandes sociétés.

Pour rappel, le but du projet OpenStreetMap est de mettre à disposition de tous une carte du monde entièrement libre (sous licence CC BY-SA). Le projet est collaboratif, tout le monde est donc invité à participer à sa création, avec comme résultat des cartes beaucoup plus détaillées que celles proposées par Google la majorité du temps. (SebSauvage avait d’ailleurs fait un article sur une comparaison des cartes disponibles sur le web il y a peu).

Et comme c’est Apple, il fallait s’y attendre, il y a déjà embrouille sur la licence, ce qui est relativement incroyable au vu de celle-ci :  » Vous êtes libre de copier, distribuer, transmettre et adapter nos cartes et données, à condition que vous créditiez OpenStreetMap et ses contributeurs ». L’unique obligation n’est pour l’instant pas respectée, hormis une mention « powered by OSM »

Il faut aussi noter que l’application se base pour le moment sur des cartes de 2010, qui ne sont donc pas à jour. Nul doute que cela sera rapidement corrigé cependant.

Concernant la rivalité avec Google, il est intéressant de lire le billet de Frederik Ramm, contributeur de longue date à OSM, tant au niveau du code que des données, et co-auteur d’un livre sur le sujet (traduction disponible ici).

Dans ce billet, intitulé « Google n’est pas l’ennemi », Frederik Ramm explique que bien que la majorité des gens voient OSM comme un rival à Google Map, ce qui n’est pas forcément vrai. Il cite quelques exemples où la coopération était de mise, et affirme « Chez OpenStreetMap, nous ne cherchons pas à être une alternative à Google Maps, mais bien plutôt aux bases de géodonnées administratives ou produites commercialement. Nous sommes plutôt des concurrents pour TeleAtlas ou Navteq que pour Google. Google avait aussi commencé à récolter ses propres géodonnées dans sa jeunesse, mais seulement parce qu’ils souffrent du même problème qu’OpenStreetMap, à savoir le manque de géodonnées disponibles à des conditions acceptables. »

Un point de vue qui vient de l’intérieur même d’OSM et qui s’oppose à l’idée générale que l’on a des deux services, que l’on ne peut s’empêcher de voir en concurrent.

Voici en tout cas une nouvelle qui apporte à nouveau un bel exemple d’un projet libre qui vient se placer tout en haut de l’échelle et côtoie les plus grands.