Et si nous n’avions plus besoin de nous déplacer ?

Titre un peu tape à l’œil, je vous l’accorde. Disons, « moins besoin » alors. Mais d’où me vient-il, ce titre ? Et bien, une fois n’est pas coutume, ce billet parlera plus d’économie et d’écologie que d’informatique, mais bon, comme on parle quand même mieux de ce qu’on connaît, l’IT y aura aussi sa place, ne vous inquiétez pas. Ce titre donc, il vient d’une idée simple, et pourtant, dont on entend trop peu parler dans « notre société de croissance » : celle de la diminution du besoin.

Imaginez une situation dans laquelle on peut classer les éléments qui la constituent en deux catégories, la catégorie « bien » et la catégorie « pas bien » (oui, ça fait manichéen, mais ça existe). Le problème de tout un chacun dans cette situation est d’augmenter la proportion de « bien » par rapport à celle de « pas bien ». C’est un peu abstrait ? Bon, allons-y plus concrètement. Prenons par exemple la production d’électricité en France. On peut classer les moyens de produire de l’électricité en deux catégories : ceux qui nous semblent bien (par exemple, les énergies renouvelables), et ceux qui nous semblent « pas bien » (par exemple, les énergies fossiles, ou le nucléaire). Notez bien sûr que chacun est libre de définir ses propres critères, cela ne change absolument rien au raisonnement. On peut classer une énergie dans « pas bien » parce qu’elle est polluante, dangereuse, ou tout simplement parce qu’on pense qu’elle n’existera plus dans 20 ans car il n’y aura plus de combustible. Peu importe la raison de notre classement, ce qui est important, c’est que tous les moyens de productions soient rangés dans l’une ou l’autre des catégories.

Read More

Reprenez vos données en main

Je suis vraiment sur sidéré. Non pas après avoir lu cet article du Monde qui explique que le FBI a accès à toutes les données, ça, ça n’est pas une grande nouvelle, mais après avoir lu les réactions des gens.

« KEUWA! Des gens peuvent lire mes mails ?! Je quitte Yahoo! ».

Mais mec, tu t’attendais à quoi ?!

Déjà, cela prouve que tu n’as aucune idée de comment fonctionne le réseau que tu utilises. Tous les e-mails envoyés ne sont que des cartes postales, n’importe qui peut la lire en un instant. Ensuite, mais qu’est-ce que tu crois quand tu t’inscris chez une société américaine qui t’offre un service gratuit ?!. Ils font ça par plaisir ?

Je suis désespéré…

Bon allez, quand même, un petit récap ne fait jamais de mal… Allons-y !

Il y a deux problèmes concernant l’accessibilité (et la protection) des données sur le réseau Internet :

  1. Où sont-elles stockées
  2. Comment sont-elles accédées

Read More

Internet Explorer < 9 et HTML5

Un court billet pour vous faire part d’une astuce que j’ai découvert aujourd’hui et qui va immédiatement m’être indispensable.

Si vous avez un peu joué avec le langage du web, HTML, et notamment sa dernière version, la 5, vous vous êtes sans doute aperçu qu’Internet Explorer avant la version 9 ne connaissait pas les nouvelles balises (article, aside, footer, header, nav, section, time, toussa quoi). En fait, aucun ancien navigateur ne les connait, et c’est bien normal, puisque les navigateurs sont sortis avant la norme. Mais au contraire d’Opera, de Safari et de Firefox, qui, même s’ils ne connaissent pas les balises, les stylent correctement (c’est-à-dire leur applique correctement le CSS), Internet Explorer, lui, les ignore purement et simplement.
Read More

Utilisez Firefox !!

Il y a en ce moment des gros débats un peu partout sur l’annonce du probable remplacement de Firefox par Chromium dans Ubuntu 13.10. Dans le tollé que cela a provoqué sur Diaspora*, je trouvais quelqu’un qui posait la question suivante : « Pourquoi vous indignez-vous ainsi, Chromium est aussi Libre que Firefox ? ». C’était une question sincère, pas pour nourrir le troll, et je pense que d’autres personnes se la posent aussi, d’où ce billet pour exposer mon point de vue.

Read More

Retour d’expérience sur la mise en place de GNU/Linux à des débutants

Que vous soyez sous Windows ou Mac OS et que vous ayez envie de découvrir un système d’exploitation Libre ou que vous soyez un Geek qui souhaite installer un Linux à quelqu’un qui ne connait pas, ce billet devrait vous intéresser. Voici mon expérience en matière de Linux pour débutant.

Ah, Linux. Vous en avez entendu parler mais vous ne savez pas ce que c’est ? Vous avez envie d’essayer mais peur d’être perdu à la fois ? Ou alors, vous êtes un bidouilleur et vous en avez marre d’être appelé 5 fois par mois pour réparer le pc de [la copine / la soeur / la maman / la tante / la grand mère] (barrez les mentions inutiles et passez au masculin si nécessaire). Rassurez-vous ! D’autres ont déjà fait les frais de cette situation et sont prêt à partager leur expérience avec vous.

Je l’avais décidé, j’allais faire passer mes parents sous GNU/Linux. Marre de toujours défragmenter / mettre à jour (antivirus / antispyware / logiciels / OS) / réparer les conneries. J’avais la solution comme Taratatach de leur mettre une Ubuntu sans plus d’explications et de les laisser se débrouiller (hein ? t’as pas exactement fait ça ? J’avais cru.). J’ai préféré y aller plus doucement. Voici comment j’ai procédé.
Read More

Diaspora : Suggestions pour faciliter l’accès à l’information

Je l’affirmais dans mon précédent billet : nous recevons trop d’informations. Mais, vous vous en doutiez, il est rare que je fasse un simple constat sans avoir ma petit idée sur la question. J’évoquais donc comment les informations qui nous arrivaient aujourd’hui par les e-mails et surtout les réseaux sociaux nous étaient destinées particulièrement, comment elles sont ciblées. Et pour cause, ce sont bien souvent nos amis qui nous conseillent de lire un certain article, de regarder une certaine vidéo. Avec pour principale conséquence une activité très chronophage. Alors, comment faire le tri dans cette montagne d’informations, pour regarder ce qui nous intéresse vraiment sans le louper, tout en évitant l’inutile ?

En tant que libriste convaincu, je n’utilise pas Facebook ou Twitter. Mon réseau social, pour lequel ce constat est tout aussi valable, c’est Diaspora*. Et ce qui est bien avec le Libre, c’est que tout le monde peut participer à améliorer la chose. Cet article a donc pour objectif de lister des idées d’amélioration au réseau social Diaspora, idées axées sur la présentation du contenu.

Read More

Trop d’informations tue l’information

2012. Je ne sais pas si c’est la fin du monde, mais ce que je vois, c’est que nous sommes submergés. Pas de météorites, de laves, de tsunamis ou je ne sais quoi d’autres. Nous sommes submergés d’informations. Il ne se passe pas une minute dans la journée sans que nous apprenions une information. Je parle de l’information sous n’importe quelle forme, de « il va pleuvoir demain » à « la BCE va prêter à la Grèce » en passant par « Gérard vous invite à passer le réveillon chez lui » ou encore « Le saucisson est 1 euro moins cher dans ce nouveau supermarché ». Que ce soit chez soi ou dans la rue, au travail ou durant les loisirs, il y a toujours quelque chose qui entre en interaction avec nous et cela a pris des proportions que nous n’imaginions même pas il y a 20 ans.
Read More

DuckDuckGo : Il n’y a plus de résultats standards sur Google à présent

« There are no « regular results » on Google anymore. », voici le titre de la vidéo postée par l’équipe de DuckDuckGo sur Vimeo (voir ci-dessous). L’équipe derrière le moteur de recherche respectueux de la vie privée a fait une enquête, et les résultats sont pour le moins effrayants.

Logo DuckDuckGo

Depuis 2009, Google a ajouté la recherche personnalisée à tous ses utilisateurs. Cela signifie que pour la même recherche, deux personnes différentes auront des résultats différents. Cela pose déjà un problème, car plus un utilisateur va consulter des sites qui vont dans un sens, plus ses prochaines recherches l’amèneront vers des sites qui vont aussi dans ce sens, jusqu’à ne plus voir que ce sens là.

Mais ce que l’équipe de DuckDuckGo a mis en évidence, c’est que ce problème se pose aussi même quand les utilisateurs ne sont pas connecté à leur compte Google.

Read More

Ma vision d’un vrai web social Part 4 : The ultimate solution : un webmail social

Il est recommandé d’avoir lu les parties une, deux et trois avant de lire cet article.

Tl;dr : Il est possible de répondre aux trois problèmes précédemment évoqués tout en gardant les fonctionnalités d’un réseau social et le tout, très simplement. Il s’agit de rajouter une interface par dessus un serveur mail. Les e-mails sont en effet décentralisés, fonctionnent très bien et permettent toutes sortes d’interactions. Couplé à Persona pour se connecter partout en gérant ses identités, et à un Gravatar amélioré pour lier son email à un profil, on a la solution ultime :p

Alors, où en sommes-nous ? J’avais proposé dans la partie 1 la possibilité de pré-installer la solution que l’on imagine dans cette série d’articles dans les boxes des particuliers, en leur fournissant l’outil comme le FAI leur fourni déjà des adresses e-mails. Cela permet à la fois de toucher les gens rapidement en leur fournissant une solution clef en main, et à la fois de sécuriser leurs données en les laissant à portée de main.

J’avais expliqué dans la partie 2 les problèmes que présentaient pour moi les réseaux sociaux actuels, qui enferment le contenu et les échanges à un unique endroit souvent clos, et ce même pour les réseaux sociaux Libres et décentralisés.

La partie 3 nous a permis de voir que les listes de contacts dans les réseaux sociaux n’étaient pas une bonne solution au problème de séparation des identités, puisque nous y publions toujours avec le même nom (qu’il soit réel ou que ce soit un pseudonyme), ce qui permettait un recoupement facile. Nous avons de plus observé que nos identités sur Internet étaient souvent reliées à une adresse mail, et que les personnes dans nos listes des réseaux sociaux correspondaient à notre liste de contact de chacune de nos adresses.

Alors, avec tout ça, qu’est-ce qu’on fait ?

Et bien, voici une solution qui semble assez simple d’après moi, et qui permet de gérer toutes ces problématiques à la fois, tout en gardant les fonctionnalités de base d’un réseau social.

Read More