Ma vision d’un vrai web social Part 4 : The ultimate solution : un webmail social

Il est recommandé d’avoir lu les parties une, deux et trois avant de lire cet article.

Tl;dr : Il est possible de répondre aux trois problèmes précédemment évoqués tout en gardant les fonctionnalités d’un réseau social et le tout, très simplement. Il s’agit de rajouter une interface par dessus un serveur mail. Les e-mails sont en effet décentralisés, fonctionnent très bien et permettent toutes sortes d’interactions. Couplé à Persona pour se connecter partout en gérant ses identités, et à un Gravatar amélioré pour lier son email à un profil, on a la solution ultime :p

Alors, où en sommes-nous ? J’avais proposé dans la partie 1 la possibilité de pré-installer la solution que l’on imagine dans cette série d’articles dans les boxes des particuliers, en leur fournissant l’outil comme le FAI leur fourni déjà des adresses e-mails. Cela permet à la fois de toucher les gens rapidement en leur fournissant une solution clef en main, et à la fois de sécuriser leurs données en les laissant à portée de main.

J’avais expliqué dans la partie 2 les problèmes que présentaient pour moi les réseaux sociaux actuels, qui enferment le contenu et les échanges à un unique endroit souvent clos, et ce même pour les réseaux sociaux Libres et décentralisés.

La partie 3 nous a permis de voir que les listes de contacts dans les réseaux sociaux n’étaient pas une bonne solution au problème de séparation des identités, puisque nous y publions toujours avec le même nom (qu’il soit réel ou que ce soit un pseudonyme), ce qui permettait un recoupement facile. Nous avons de plus observé que nos identités sur Internet étaient souvent reliées à une adresse mail, et que les personnes dans nos listes des réseaux sociaux correspondaient à notre liste de contact de chacune de nos adresses.

Alors, avec tout ça, qu’est-ce qu’on fait ?

Et bien, voici une solution qui semble assez simple d’après moi, et qui permet de gérer toutes ces problématiques à la fois, tout en gardant les fonctionnalités de base d’un réseau social.

Read More

Ma vision d’un vrai web social Part. 2 : Hello world

Pour comprendre cette article, vous devez avoir lu la partie 1.

Tl;dr : Les réseaux sociaux actuels, en enfermant le contenu partagé et en empêchant les réactions de créer un débat car elles se retrouvent divisées entre chaque partage, cassent les réflexions, contre-argument ou compléments souvent passionnants que l’on peut retrouver dans les commentaires. Un système permettant de recommander dans le réseau, puis de participer là où se trouve le contenu plutôt que de le dupliquer partout, semble beaucoup plus intéressant, et est déjà en partie mis en place par Facebook, avec les problèmes qu’on lui connait concernant la vie privée

Read More

Ma vision d’un vrai web social Part. 1 : Garde tes données sous ton oreiller

Ou « quelles sont toutes les caractéristiques qui devraient être la définition du web 2.0 au lieu du toujours plus de fermeture que l’on observe en réalité ».

Tl;dr : Puisque les gens ne savent pas et n’ont pas que ça à faire de mettre en place un serveur à la maison, il suffit qu’il y soit sans qu’ils n’aient rien à faire. L’idée : un serveur simple mais complet pré-installé dans la box internet.

Read More

Time for action

Lettre ouverte à SebSauvage

Rappel du contexte : Free, FAI de SebSauvage, vient de se voir assigné en référé car plusieurs des sites qu’il héberge contiennent des miroirs de CopWatch, le site qui « espionne les flics ». Je vous encourage à lire les deux derniers articles publiés par SebSauvage : Assignation en référé et Censure 2.0 pour mieux comprendre. Si ces liens sont brisés à l’heure ou vous lisez ces lignes (on sait jamais, parti comme c’est…) la liste des miroirs de SebSauvage est disponible sur pastebin. Et peut-être bien ici aussi, sait-on jamais.

J’étais comme qui dirait sidéré après la lecture de ces articles. Pas que je ne savais pas déjà ce qui se passait, mais quand même. La preuve était là. Impossible de nier. Et avec elle, la question : mais que faire contre ça ?! Comment, à ma faible échelle, puis-je agir ?

Read More

Comment Facebook gagne-t-il de l’argent ?

Il semblerait que Facebook s’intéresse de plus en plus à son image et tente de contredire les « on dit ». Des petites phrases que l’on croise partout nous le rappellent, comme sur la page d’accueil par exemple, où le « c’est gratuit, et ça le restera toujours » vient rassurer les gens qui ont, je suppose, reçu les même chaînes qu’à l’époque d’MSN : « Facebook va devenir payant si tu ne renvoies pas ce message à 72 milles personnes en faisant quatre fois le tour de toi même, que tu n’écris pas un mail à l’adresse envraijesuisunpiratemaisçaressembleàuneadressefacebook@fb-presquefrance.com », mail qui permettra de référencer ton adresse dans les listes de spam, voire carrément des « Facebook va devenir payant si tu n’envoies pas des sous à tel adresse en utilisant western union » (ben oui, pour maintenir un service gratuit, faut payer).

Et finalement, il semblerait que des gens s’interrogent : « Ok, on veut bien croire que Facebook restera gratuit si tu nous le dis, mais alors comment gagne-t-il de l’argent ? » Et là, il faut l’avouer, les réponses qu’on trouve sont rarement en faveur de l’entreprise, avec notamment la réponse la plus courante : « Facebook vend tes données personnelles aux entreprises. »

Read More

Adblock Plus 2.0 : « Autoriser les publicités non-intrusives »

Adblock plus est une extension bien connue pour Firefox (elle existe aussi sous Chrome) qui permet de bloquer les publicités des sites internet. Sous Firefox, contrairement à Chrome qui ne bloque que l’affichage au visiteur, les scripts qui correspondent à la publicité sont aussi désactivés, ce qui permet d’avoir une navigation plus rapide et fluide, plus sécurisée et plus respectueuse de la vie privée, empêchant les promoteurs de vous suivre à la trace. (pour ceux qui ne connaissent pas et souhaitent en savoir plus, je vous renvoie à cette vidéo de présentation ou directement au site officiel du projet (en français !).

Adblock Plus 2.0 est sorti il y a quelques jours, et c’est une grosse évolution (nous étions avant en 1.3.10). Et parmi les nouveautés, il y en a une qui fait un peu parler d’elle : « Autoriser les publicités non-intrusives » ou « Allowing acceptable ads », en anglais. Adblock plus était sensé nous débarrasser des publicités, et voilà qu’il se permet de décider pour nous lesquelles sont correctes et il laissera affichés, ou lesquelles il va bloquer. Et en plus, cette option (oui, fort heureusement, c’est une option) est cochée par défaut lors de la mise à jour, mise à jour qui est automatique si vous êtes sur une version supérieur à la 3 de Firefox. Il y a là en effet de quoi créer une petite controverse, Adblock plus concernant quand même un très grand nombre d’utilisateurs (13,5 millions d’après Mozilla, l’extension numéro 1)

Read More

Pourquoi je soutiens Firefox ?

Si vous traînez pas mal sur le web, vous n’êtes pas sans savoir que le navigateur de Google, Chrome, est en pleine expansion et grignote des parts de marché à droite à gauche. Au début, c’était surtout Internet Explorer, le navigateur de Microsoft, qui en faisait les frais. Mais avec leur version 9 et l’adoption de Seven, leur dernier système d’exploitation, par de plus en plus d’utilisateurs, il semble que la part de marché d’IE cesse de baisser, et pour la première fois serait même en train de croître. L’expansion de Chrome se fait donc au détriment du dernier navigateur principal présent sur le web : Firefox. Les deux autres navigateurs, Opera et Safari, restent pour l’instant très minoritaires, malgré une adoption de plus en plus importante sur les smartphones notamment.

Ladies browsers

Read More